Logo cheval au box

Pension-chevaux.com

Annuaire internet de pensions pour chevaux


A ce jour, il y a 2953 pensions pour chevaux inscrites dans l'annuaire

Dernières pensions équestres inscrites :

Les écuries de Longc...
Lent (01)
Moulin de Mizande
Saint-Siméon (77)
Les écuries du karibou
Senlisse (78)
Les Ecuries du Maine
Villefranche-de-Lonchat (24)
Les Cavaliers Du Plaisir
Saint-Georges-du-Bois (17)

Comment choisir une pension adaptée à ses besoins ?


Pour les propriétaires de chevaux qui décident par commodité, par obligation ou par choix de mettre leur animal en pension, la recherche de la pension idéale a parfois tout du parcours du combattant. En effet, si la pension doit répondre aux attentes du propriétaire, elle doit toujours tenir compte également des besoins du cheval. Il convient donc de définir soigneusement vos besoins et ceux de votre équidé pour trouver la pension qui se rapproche le plus de votre idéal. Quels sont les critères les plus importants à retenir pour être certain de faire le bon choix ?


Définir ses attentes pour bien orienter son choix

Avant de choisir la pension de votre cheval, il est nécessaire de se poser les questions suivantes : Combien de fois par semaine et combien de temps êtes-vous disponible pour vous occuper de votre cheval ? Quel est votre budget mensuel alloué à votre cheval ? Quelle distance êtes-vous prêt à parcourir pour vous rendre sur place ? Quelle est votre pratique de l'équitation ?

Ainsi, un cavalier sortant en compétition de saut d'obstacles, de cross ou de dressage n'aura pas les mêmes besoins en terme de structure et d'encadrement qu'un cavalier se dédiant au trek ou à la randonnée. Pour un cavalier pratiquant la compétition, il est essentiel de savoir si il pourra trouver le matériel et les structures adaptées, une équipe compétition, un moyen de transport. Si vous n'êtes pas branché compétition, mieux vaut ne pas mettre son cheval dans une écurie dont c'est l'activité principale. Vous risqueriez de vous sentir laissé pour compte et d'être insatisfait. Si vous appréciez avoir un suivi personnalisé et connaître toutes les personnes du club ou de l'écurie, mieux vaut choisir une petite structure. Puis, si vous aimez les longues ballades, prenez soin de vous renseigner sur les possibilités autour de l'établissement équestre que vous convoitez.

Pour commencer, vous pouvez définir un rayon autour de chez vous au sein duquel vous allez répertorier les établissements équestres, avant de faire un premier tri sur vos critères de prix, de type d'hébergement et de type de pension souhaité. Une fois cette petite liste obtenue, renseignez-vous auprès de vos amis cavaliers, sur internet et sur les forums, et rendez-vous sur place pour examiner les lieux, les propriétaires et les pensionnaires.


Définir la solution d'hébergement adaptée à votre cheval

Selon les besoins de votre cheval et votre budget, vous pouvez définir vos préférences d'hébergement. Tous les centres équestres, écuries ou autres hébergeurs professionnels ne proposent pas toutes les options. Il existe quatre types de pension classique. La formule en général la plus onéreuse est le box-paddock. Votre cheval est à l'abri dans son box la nuit et les jours d'intempéries ou de grand froid, mais il a accès à un paddock en plein air toute la journée, dans un terrain pas nécessairement herbeux Le cheval peut ainsi se dégourdir les jambes et avoir des contacts avec ses congénères dans les paddocks alentour. Vous pouvez aussi choisir une formule box simple. Elle est moins coûteuse, mais mieux vaut s'assurer que le cheval peut voir à l'extérieur et qu'il est sorti très régulièrement.
Si la structure équestre possède des prés, il peut exister une option pré-box où votre cheval passe la nuit à l'abri et la journée à brouter à l'air libre dans un pré. Elle est en général un peu plus onéreuse que l'option pré simple, qui est elle la moins chère et où votre cheval vit au pré en permanence. Il est alors nécessaire de s'assurer que l'animal n'est pas seul - car les chevaux sont des animaux grégaires - et que le pré est bien aménagé avec un abri et une arrivée d'eau permanente. Tous les chevaux ne sont pas adaptés à une vie à l'extérieur toute l'année, notamment les chevaux de compétition, et ce choix peut s'avérer fastidieux pour le cavalier. Pensez qu'il vous faudra souvent marcher dans la boue et passer beaucoup plus de temps au pansage et à l'entretien que pour un cheval hébergé en box. Certains chevaux en revanche ne supportent pas l'enfermement et doivent passer au moins une partie de la journée en extérieur.

A vous de trouver la meilleure combinaison pour vous et votre cheval et de composer, en prenant en compte les formules, les tarifs et la qualité des prestations. Les prix peuvent beaucoup varier d'une région à l'autre ou même d'une pension à l'autre, il est donc primordial de bien se renseigner sur ce qui est inclus. Il faut garder à l'esprit d'une pension a un coût non négligeable et qu'un prix anormalement bas doit vous alerter sur la qualité des prestations.

Identifier la formule idéale de pension

Selon le type, la taille et la qualité de la structure d'hébergement équestre que vous choisissez, il peut exister différentes sortes de prise en charge de votre cheval. Ce choix dépend de vos désirs et de vos disponibilités. Certains établissements proposent une pension simple, où votre cheval est hébergé mais où vous devez vous occuper de l'entretien et de la nourriture, et qui demande de votre part une très grande disponibilité et la proximité immédiate de votre domicile.
On trouve plus généralement des offres de pension complète. Votre cheval est alors nourri, son box nettoyé, et selon l'accord passé avec l'établissement il peut être pansé et sorti régulièrement. Tous les frais de vétérinaire et de maréchalerie sont à votre charge et vous êtes complètement indépendant.
Vous pouvez aussi opter pour un contrat “au pair”. La pension est alors diminuée ou inexistante et votre cheval est mis à disposition du centre équestre ou de l'écurie, avec qui vous partagez en général les frais de vétérinaire et de maréchalerie. Cette option peut intéresser les personnes ayant peu de temps pour monter leur cheval et un budget plus limité. Vous pouvez également trouver un demi-pensionnaire avec qui vous partagerez tous les frais et qui s'occupera de votre cheval comme si c'était le sien, mais la perle rare peut être difficile à trouver.
Enfin, si vous voulez faire progresser votre cheval et qu'il soit travaillé par un professionnel, vous pouvez parfois opter pour une pension-travail, nécessairement plus chère. Votre cheval est alors sorti et monté régulièrement par un moniteur ou instructeur compétent, qui pourra éventuellement le faire sortir en compétition.

Le choix d'une pension adaptée n'est pas à prendre à la légère, aussi ces quelques conseils vous aideront-ils à y voir plus clair et à trouver l'endroit qui vous convienne parfaitement et où vous et votre cheval vous épanouirez.

 

Une remarque, un commentaire ? écrivez nous ...